samedi 4 juin 2011

Ni fleurs, ni couronnes...


Des Fleurs pour Algernon est roman de Science-Fiction de Daniel Keyes (1966) adapté à l'écran sous le titre Charly en 1968. 
Algernon est une souris qui reçoit un traitement destiné à développer son intelligence. L'expérience porte ses fruits et on décide de tester le sérum sur un handicapé mental, Charlie Gordon, lequel devient supérieurement intelligent avant de se mettre à régresser inéluctablement. Le roman se double d'un constat pessimiste sur le développement l'espèce humaine.
Pas d'orchidées pour Miss Blandish est un roman noir de James Hadley Chase (1961) contant les mésaventures d'une pauvre riche héritière enlevée par un gang de voyous puis ravie à ceux-ci par une bande de dégénérés encore pire. (Ce qui s'appelle tomber de Charybde en Scylla...)
Pas de Printemps pour Marnie est un film d'Alfred Hitchcock avec !Tippi! Hedren (la maman de Melanie Griffith - vue dans Body Double) et Sean Connery.
Le Cabinet du Docteur Caligari est un film expressionniste allemand de Robert Wiene (1919) avec l'acteur Conrad Veidt qui fut le modèle du Joker de Batman (pour son interprétation de L'Homme qui rit d'après Victor Hugo - de l'Académie française, Monsieur !) et d'Ozymandias dans Watchmen, d'Alan Moore (de Northampton, Monsieur !) et Dave Gibbons.
(J'ai donc donné une petite touche expressionniste au dessin par des lignes brisées, des ombres portées et des effets de flou)
Quant aux mauvais livres, ils vont au pilon...