mardi 29 mars 2011

Le syndrome japonais



Présence du futur est une collection de romans de science-fiction lancée par les éditions Denoël en 1954.

Robert Oppenheimer est le papa de la bombe atomique américaine.
On comprendra pourquoi je suis favorable à l'avortement.

Le syndrome chinois est l’hypothèse selon laquelle, en cas de fusion du cœur,  un réacteur nucléaire situé en Amérique du Nord pourrait s'enfoncer dans le sol, traverser la croute terrestre et resurgir en Chine...

En 1979, la centrale nucléaire de Three Miles Island, dans l'Est des États-Unis, a connu  un accident grave qui a provoqué le rejet d'éléments radioactifs, officiellement sans conséquences sur la santé publique.

En 1986, la fusion d'un réacteur de la centrale de Tchernobyl (Ukraine) a déclenché une pollution radioactive de très grande ampleur. Le "nuage" ainsi formé n'a, HEUREUSEMENT, pas survolé la France... Du moins, d'après les autorités et d'après Michel Chevalet, parti avec un compteur Geiger ausculter les salades sur les marchés parisiens pour le journal télévisé.
Un grand moment de comique journalistique !

La catastrophe de Fukushima (Japon) est probablement le plus grave accident nucléaire qui se soit jamais produit.
On vit une époque intéressante.

dimanche 27 mars 2011

Mystère à Roque-Rouge.

La première planche réalisée pour présenter le thème d'une murder party se basant sur un synopsis qui a été modifié, voici une nouvelle version. 

Ce rendez-vous est à l’initiative de l’Association des Bibliothécaires du Livradois-Forez en partenariat avec 32 bibliothèques du territoire.
Il se déroulera le 2 avril à Saint-Gervais sous Meymont (voir l'agenda sur le site de l'Association) et s’inscrit dans le cadre des Gardes à vue organisées par l'Association L'Amiral Flottant et du festival Les 48h du polar de Clermont-Ferrand  qui se tiendra du 15 au 17 avril 2011.

mercredi 23 mars 2011

dimanche 20 mars 2011

Descente de police


Good guys wear black ("Les gars bien portent du noir") est un polar de 1978 réalisé par Ted Post avec l'inoxydable Chuck Norris
Frank Miller détourne le titre en 1984 dans une aventure de Daredevil (n°184) : "Good guys wear red" ("Les gars bien portent du rouge" - la couleur de DD)
Le Cycliste existe réellement : c'est un éditeur bordelais.
Visitez son site, il y a des trucs sympa.

mardi 15 mars 2011

Drame au château


Première planche réalisée pour présenter le thème d'une murder party.  
Ce rendez-vous est à l’initiative de l’Association des Bibliothécaires du Livradois-Forez en partenariat avec 32 bibliothèques du territoire.
Il se déroulera le 2 avril à Saint-Gervais sous Meymont (voir l'agenda sur le site de l'Association) et s’inscrit dans le cadre des Gardes à vue organisées par l'Association L'Amiral Flottant et du festival Les 48h du polar de Clermont-Ferrand  qui se tiendra du 15 au 17 avril 2011.
Parmi les invités à ce festival, nous aurons le plaisir de recevoir...

Monsieur Jean-Marc Lainé qui donnera une conférence sur la bande-dessinée policière à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand, le dimanche 17 avril.
Venez nombreux, et dites à votre sœur de venir aussi.
Et venez nombreux...

dimanche 13 mars 2011

Le poinçonneur des Lilas et M. le Maudit.

- Le Poinçonneur des Lilas est une chanson de Serge Gainsbourg ("Je fais des trous, des petits trous...")
- Dans son album, L'Homme à Tête de Chou, le héros écrase la tête de sa shampouineuse de copine avec un extincteur.
- Les éditions de Bruxelles... C'est encore une référence à la tête de chou
- M Le Maudit est un film de Fritz Lang inspiré d'un fait divers (un assassin d'enfants à Dusseldorf - Robert Hossein a joué dans Le Vampire de Dusseldorf qui s'inspire du même fait divers) qui est traqué par la police sous la pression de l'opinion publique... et par la pègre que ses activités dérangent . Le signe accusateur M (Mörder - Meurtrier) sur ses vêtements le désigne à la vindicte populaire.
Le titre original devait être "Les Assassins sont parmi nous", très représentatif de cette période où d'autres signes désignaient d'autres gens à la vindicte populaire. Le film a été tourné sous la pression du parti Nazi qui surveillait de près l'activité du cinéaste.
Peter Lorre jouait le rôle du meurtrier.
Le M a visiblement beaucoup inspiré E.P. Jacobs qui utilise la lettre grecque Mu comme signature de La Marque Jaune.

jeudi 10 mars 2011

Le gars qu'on croise et qu'on ne regarde pas.


Passer inaperçu est un avantage lorsqu'on est un assassin...
Le Poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg est l'une de mes chansons préférées.

Par contre, je n'étais pas fan des dérapages de l'Homme à tête de Chou sur les plateaux de télévision : lorsqu'il faisait grossièrement du plat à Whitney Houston devant un Drucker mis-amusé, mi-gêné ("Do you want to fuck with me ? What ? It's a joke !" - sacré Serge...)
ou quand il insultait Catherine Ringer parce qu'elle avait tourné dans des films pornos
("Z'êtes une sal..., vous vous êtes fait bais... par la caméra" - re-sacré Serge !)
Lui, quand il tournait le clip Inceste de Citron avec sa fille, c'était de l'art, bien sûr. Nullement de la provocation.
Pierre Desproges disait : "j'aimais Serge Gainsbourg, de son vivant."
Moi, je ne l'ai connu qu'après.

Il ne doit pas être si mauvais puisque mon pote François l'aime bien. 
Donc, je dédie ce dessin à mon pote François.

Et à tous ceux qui aimaient Gainsbourg avant Gainsbard.

mercredi 9 mars 2011

Je me sens tout chose

La Maladie de Sachs est un roman de Martin Winckler, de son vrai nom, Marc Zaffran, médecin, romancier, essayiste et amateur éclairé de comic books.
Et il est super-sympa.
Denis Bajram est le talentueux auteur de l'une des meilleures BD de SF de ces dix dernières années, UW1, et d'un récent - et surprenant - Trois Christ
Il a créé chez Soleil la collection Quadrant Solaire.
Benjamin J. Grimm est la Chose des Quatre Fantastiques. A la fois manifestation élémentaire de la Terre et incarnation du Golem protecteur, il est également l'avatar de Jack (Jacob) Kirby.

dimanche 6 mars 2011

Le Docteur Qui ?

Une planche réalisée il y a deux ans en hommage à ma série de science-fiction préférée : Docteur Who.
Exécutée au bic puis retravaillée par Photoshop.
ça m'amusait de faire se croiser Superman et les deux docteurs les plus prestigieux du moment à la télévision.

Ma liste de lectures (5 mars)

Marvels, L'œil de l'objectif chez panini-Marvel par Busiek et Anacleto. 15 ans après Marvels, Busiek apporte la suite/conclusion à cette chronique des super-héros marvel vus du point de vue de l'homme de la rue - en l'occurence Phil Shelton, photographe et héros/narrateur du récit. Le style d'Anacleto est moins lumineux que celui d'Alex Ross mais se prête bien au ton dramatique de l'histoire. Moins novateur que Marvels mais très agréable - et plus réussi que Code of Honor.

 Petites Eclipses, par Fane et Jim, chez Casterman, Cinq amis se réunissent dans une maison de campagne louée pour quatre jours afin d'assister à une éclipse. Une sixième personnes se joint à eux, une jeune femme. C'est l'occasion des bilans et des mises au point sur les tromperies et la vie de couples des trentenaires.  Un peu dans l'esprit du film Mes Meilleurs copains. Dense et prenant. Fane assure au dessin, noir et blanc et lavis.

Gemma par Fane et Nadège (T1, Amazones) chez 12bis, Gemma a été entraînée par son père pour devenir un agent-secret de terrain. Elle mène une vie de mère de famille rangée et, en parallèle, doit tirée une riche héritière des griffes de trafiquants colombiens. Alias, à la française. Sympa. Je suis fan de Fane depuis Tunny head. Ce type a été biberonné au comic book, et ça se sent !

Amour Toujours, de Carlos Gimenez (Fluide Glacial). Une succession de saynètes tournant autour du thème de l'adultère ou des amours contrariée. Frais et décapant. J'aime particulièrement Duel de Titans où deux ma^les font les coqs devant la copine de l'un d'eux à un arrêt de bus madrilène, en plein cagnard.

Recueils Choc (Arédit) n°25-26 et 27-28. Avec Les Perdants par Jack Kirby, Nom de Code : Fossoyeur (et un crossover avec le Soldat Inconnu), l'As ennemi par Joe Kubert et Howard Chaykin.Je n'étais pas trop client des récits de guerre mais du Kirby en noir et blanc, même avec remontage des planches et lettrage machine, ça ne se refuse pas. J'aime beaucoup aussi le boulot de Kubert et Chaykin.

vendredi 4 mars 2011

Ma liste de lecture. (3 mars 2011)

La malédiction des Trente Deniers.  (Van Hamme, Aubin) Editions Blake et Mortimer. Blake et Mortimer à la recherche de la tombe perdue de Judas. Honnête pastiche de Jacobs avec un final à la Spielberg. Plaisant mais dispensable.
Marvel Universe 25 Realm of Kings.  (Collectif) Panini-Marvel. Une des meilleures livraisons de Marvel avec Nova, Quasar, les inhumains, la Garde Impériale et les Guardians of the Galaxy. A signaler des pages sympas et cartoony par Wesley Craig, la mort de plusieurs personnages de premier plan (mais ça ne dure pas), un récit de super-héros Lovecraftien par Manco et Asrad, Abnett et Lanning assurent au scénario.
La Jeunesse de Picsou (Picsou 469) par Don Rosa. Hachette Editions. Toujours aussi drôle.
RG , Riyad sur Seine (T1) Bangkok-Belleville (T2) de Pierre Dragon et Frederik Peeters. Editions Bayou. Plongée dans l'univers quotidien d'un flic. Excellent polar. Bon scénario, bons dessins.