vendredi 27 juillet 2012

Tu n'es que poussière.

Du Fond de l'Enfer.

Les laboratoires NORCO (centre d'étude sur l'énergie), après la fermeture : une femme de ménage passe l'aspirateur. Un amas de poussière dans un recoin semble lui résister. Elle insiste, parvient à l'aspirer quand, subitement la pression à l'intérieur du réservoir de l'aspirateur est telle que l'appareil éclate, libérant une forme massive...

Peu de temps après, les frères Peters arrivent à l'entrée du laboratoire. L'ainé, Stuart, vient se faire engager. Son jeune frère, Jory, l'accompagne. Le vigile les persuade de revenir le lendemain car il est trop tard. Il dissimule un message de mise en garde dans un paquet d'allumettes à leur intention. Le véhicule parti, la forme mystérieuse réapparait et absorbe le malheureux gardien.


En dépit du message, Stuart revient et il est embauché par le docteur Block qui le présente aux autres membres de l'équipe. Les salariés de NORCO semblent tous porter un étrange boitier électrique, à l'exception du docteur Block. Le professeur Stéphanie Linden invite Stuart à pénétrer dans un long couloir dont chaque extrémité est fermée par un sas. Elle l'enferme et libère la créature retenue dans "l'Enfer", à l'autre bout du couloir. Stuart succombe à une crise cardiaque.

Il reparait pourtant bien vivant une semaine plus tard et rentre en ville pour congédier son jeune frère qu'il considère comme un fardeau. Ce dernier, ayant lié connaissance avec la belle Gaby Christian, refuse. Ils se disputent et Stuart choit dans la baignoire qu'avait remplie Jory. Il meurt électrocuté lorsque le boitier électrique qu'il porte sur lui entre en contact avec l'eau. La police ouvre une enquête. Le boitier s'avère être un pace-maker or Stuart était en excellente santé et rien ne justifiait qu'il portât un tel appareil. L'inspecteur Siroleo se rend à NORCO pour débrouiller l'affaire.

 Le SGT Thomas Siroleo confronté aux secrets de NORCO.

Il s'avère que le personnel (sur)vit sous la coupe du Dr Block qui contrôle la créature, une forme d'énergie vivante, sorte de génération spontanée qu'on ne peut que contenir à défaut de la détruire. Il a tué tous les membres du personnel lorsqu'ils ont cherché à éliminer le monstre et les a ensuite réanimé à l'aide de pace-makers qui lui donnent pouvoir de vie et de mort sur ses victimes. Pourtant, le Dr Linden se rebelle et refuse de livrer le policier à la créature. Block est mortellement blessé mais parvient à libérer le monstre. A l'extérieur, Jory est venu, accompagné de Gaby, dans l'intention de trouver des réponses...

 La très belle Barbara Luna interprète Gaby, idylle d'un personnage fallot. 

Un épisode qui vaut pour le monstre de l'épisode, un nuage de forme vaguement humanoïde qui produit son petit effet, pour la mise en scène qui joue admirablement des effets d'ombre et lumière pour créer une atmosphère de tension au sein du laboratoire et pour la qualité des interprètes, en particulier Ed Asner (l'opiniâtre inspecteur Siroleo) et Kent Smith (futur allié de David Vincent dans la série Les Envahisseurs, incarnant ici le Dr Block.) En revanche, le scénario accumule certaines invraisemblances (en dehors de la "génération spontanée") : la 2e apparition du monstre, libéré de l'Enfer où il est censé être confiné, pour éliminer le gardien trop scrupuleux, la facilité avec laquelle Block a ranimé ses complices involontaires, sans un mot d'explication sur ses miraculeux pace-makers et sur le moyen par lequel il peut contrôler ses victimes et la façon dont le monstre peut être contenu dans l'Enfer ("attiré par l'énergie ?")... En outre, les deux frères, "déclencheurs" de l'histoire ne sont guère intéressants.Un épisode prenant malgré tout.

Sources des images : http://laserieaudeladureel.free.fr/du_fond_de_lenfer.htm