samedi 1 septembre 2012

Humeur

Je ne sais pas ce que c'est, et c'est peut-être une très bonne BD... Simplement, la couverture ne m'incite pas à ouvrir le bouquin. 

 C'est une BD de super-héros... française.
 En ce moment, ça tombe pire qu'à Gravelotte.
 Les éditeurs français se sont rendus compte que le super-héros avait le vent en poupe et sont enclins à accepter les projets qu'ils refusaient avant en se pinçant le nez.
 Bon.
 Sauf que ce n'est pas évident de faire du super-héros "sérieux".
 Parce que c'est bête.
 Et que nous sommes la nation la plus subtile du monde.
 (C'est pour ça qu'on a élu Sarkozy...)
 Alors - mais je ne dis pas que c'est la démarche de Bouzard - je redoute de voir se pointer des produits putassiers du genre, c'est du super-héros mais AU SECOND DEGRE, on y touche du bout des doigts pour ne pas se salir, mais on en fait parce que ça marche... En clair : je veux le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière en prime.
 Bon, je n'ai rien contre cet album, je ne l'ai pas ouvert (alors que Tokyo, de Sfar, je l'ai ouvert et je me suis dépêché de le fermer pour ne pas saigner des yeux), donc cet album est peut-être très bon... Simplement, voilà, je n'ai pas de temps ni de fric à consacrer à des bouquins dont le dessin me gerbe de prime abord.
 Et les super-héros, je connais, j'aime, alors ne venez pas chier dans mon jardin.