jeudi 30 avril 2015

Réformator... Et à travers !

Plutôt qu'essayer de "changer la vie", comme le disait un riant slogan des années 80 (moins riantes), quand ils en avaient les moyens (en 2012), les "socialistes" essaient de changer l'école... Et ce n'est pas une réussite. Donc, après que la loi Peillon a bousillé l'école primaire, après avoir saccagé l'enseignement professionnel en confiant la carte des formations à des barons de provinces, le gouvernement s'attaque aux collèges... Curieux chez les ministres, cette manie de planter des réformes...