samedi 14 mars 2015

Les 24 heures de la nouvelle : histoire d'une couverture (ou le making of)

Le principe des 24 heures de la nouvelle est d'écrire en 24 heures une nouvelle à partir de contraintes dévoilées au début de l'épreuve. le prochain numéro de la revue Gandahar présentera un échantillon de ces nouvelles remaniées pour l'occasion (plus de précisions à cette adresse : http://associationgandahar.blogspot.fr/ ) ;)

La couverture doit donc reprendre cette idée. Au départ, j'avais ce dessin en tête :


Ce dessin d'Edgar Pierre Jacobs est adressé le 26 septembre 1953 à Raymond Leblanc, le fondateur du journal de Tintin, à l'occasion des sept ans du journal.

Sous couvert d'anniversaire, Jacobs règle ses comptes avec Hergé, le rédacteur en chef du journal. En effet, cette même année, Jacobs proposait un projet de couverture pour le lancement de la nouvelle aventure de Blake et Mortimer, La Marque Jaune dans le périodique...


Cette couverture  fut jugée par Hergé trop impressionnante pour un journal destiné à la jeunesse : il fit donc supprimer la silhouette expressionniste aux doigts crochus, aux oreilles pointues et aux yeux globuleux ainsi que le révolver de Blake, au premier plan. 


 Il ne demeure que la fameuse signature de la Marque Jaune dans un ciel zébré d'éclairs.
Paradoxe, Blake, le militaire, se retrouve désarmé tandis que Mortimer, le civil, tient un révolver...



Jacobs se souviendra donc des modifications imposées par Hergé dans sa carte de vœux... et en tiendra compte pour la couverture de l'album qui joue sur le hors-champ (les deux héros sont saisis par une apparition hors du champ de vision du lecteur, ils regardent vers la gauche d'où semble venir un brusque coup de vent et une ombre dramatise l'effet)... La Marque Jaune s'imprime sur le mur derrière eux. (Sur le mur, apparaît la mention Limehouse dock, le lieu où se déroule une des scènes clés du récit.) Quant aux armes, elles sont invisibles (mais Mortimer ne cherche sûrement pas un mouchoir dans sa poche !)

Je me suis donc inspiré de cette carte et du projet de Jacobs pour la couverture du numéro de Gandahar. 


 Un rapide crayonné...


Et une mise en couleurs informatique.
En surimpression, le cadran d'une horloge remplace le cercle de La Marque Jaune.
Et le tour est joué.


(Les reproductions des dessins d'E.P. Jacobs proviennent de ce site, riche en informations : http://blake-jacobs-et-mortimer.over-blog.com/ )


dimanche 8 mars 2015

Les 24 heures de la nouvelle

Projet d'illustration pour le numéro Gandahar consacré aux 24 heures de la nouvelle.
Dessin + peinture numérique + montage photo.
Non retenu.