vendredi 8 avril 2016

Bons baisers du Panama (Papers)

Rien de tel que les paradis fiscaux pour frauder le fisc, pardon, "optimiser l'impôt".
Dans l'affaire Panama Papers, on cite les noms d'hommes politiques bien de chez nous comme Jean-Marie Le Pen, Dominique Strauss-Khan (il n'était pas au courant) ou Patrick Balkany (dans quel scandale n'est-il pas mouillé ?), le Premier Ministre anglais David Cameron, celui de Finlande, Sigmundur David Gunnlaugsson (à vos souhaits), Michel Platini, la Société Géniale - pardon Générale, mais pas généreuse, ni génitale - et même l'éditeur Jacques Glénat.
Emmanuel Macron, qui n'avait pas dit de connerie depuis (pas assez) longtemps, déclare que ce n'est pas "forcément" illégal.
Et sinon, c'est "citoyen" ?

Autrement, les modistes, prêts à faire du fric avec tout et n'importe quoi, inventent le "Burkini", c'est à dire, la synthèse entre la burka et le bikini...
La burka qui est quand même un outil d'asservissement des femmes aux mains des islamistes les plus rétrogrades (mais faut pas critiquer, sinon on insinue que c'est de l'islamophobie.)
Et pourquoi pas des pyjamas inspirés des uniformes des déportés ?
(Et là, on va dire que c'est antisémite ?)


Pour mémoire, Hugo Boss a dessiné les uniformes nazis dans les années 30.
Une mode qui a fait führer en Allemagne.
(Facile, je sais.)

Toujours des perturbations autour de la crapuleuse loi El-Khomri, notamment dans les lycées et universités.
Manuel Valls essaie de calmer la jeunesse en lui promettant des aménagements (mais "les promesses n'engagent que ceux qui les croient...")

Tout le monde critique Hollande depuis que la France, "Pays des DrOIts de l'hOmme" a remis la Légion d'Honneur (d'horreur ?) à un dignitaire saoudien.
L'Arabie Saoudite (c'est où, dites ?), un pays où on ne risque pas des les abîmer, ces droits, car on n'y touche pas même du bout des doigts...
Et on y exécute allègrement.
A quand la Légion d'Honneur à Dark Vador ?




Dans la série, "que sont-ils devenus ?",
Vincent Peillon, après avoir sinistré l'école primaire, est retourné dans l'enseignement... En Suisse.
Pas con, le mec, il sait entre quelles mains ineptes se trouve l’Éducation Nationale en France.
Il s'attaque à la littérature en sortant un thriller, Aurora chez Stock.
C'est vrai qu'en matière de série noire, il en connaît un rayon.


On lui souhaite une bonne indigestion de chocolat.

(Pardon à San Antonio/Frédéric Dard, Frédéric Fajardie, Auguste le Breton de les avoir mêlés à la prose peillonesque).