samedi 16 avril 2016

Dans Val Fourré, il y a Valls.



Je sais, c'est de mauvais goût.
Et traiter des mômes d'école primaire comme des terroristes-kamikazes, c'est de bon goût ?