vendredi 15 avril 2016

Fox-Boy 2 : le retour du Roa.



Enfin sorti en libraire, ce tome 2 de Fox-Boy clôt avec brio le cycle entamé aux éditions du Lombard avec Tom et William. L'album s'ouvre avec un premier récit se passant au cœur de notre Auvergne,  à Super-Besse, où le garçon renard est confronté à une malédiction ancestrale : renard garou contre loup garou, c'est à qui aura le dernier mot. L'action se déroule dans un paysage de neige et le suspense est palpable. Une première partie fort bien menée. La suite nous ramène en Bretagne, sur le site du lac de Guerlédan,Pol, le héros, rencontre Alain Chevrel. Ce dernier lui révèle les liens qui unissent Fox-Boy au Fakir Dokti et à l'imaginaire du scénariste-vedette des éditions Roa, John King. Une nouvelle fois, Laurent Lefeuvre utilise le cadre du récit pour l'intégrer à son imaginaire et nous livrer un récit passionnant à la conclusion surprenante. 

Un mot sur le style du dessinateur qui s'affermit : Laurent Lefeuvre pense narration et recherche l'efficacité plutôt que les artifices de l'esthétique. On sent les influences de Kirby, Wrightson, Ditko...entre-autres, qu'il a digérées pour les mettre au service d'un récit qu'on savoure au premier degré - enfin un récit de super-héros français qui joue la carte du genre en évitant la parodie ou le pastiche ! - mais qui n'empêche ni l'humour, ni une réflexion sur le genre... La greffe prend : comme l'ont fait Serge Lehman et sa Brigade chimérique, Terry Stillborn et son Garde Républicain ou Xavier Dorison avec les Sentinelles, Laurent Lefeuvre démontre que le genre super-héros peut s'acclimater à l’Hexagone !

Le premier cycle se termine donc avec l'album et on espère très vite avoir un second cycle tant ces personnages sont attachants et méritent d'avoir leur existence prolongée. Et là, la balle est dans le camp des lecteurs.