dimanche 11 décembre 2016

Happy birthday, Kirk !

Y a pas que de mauvaises nouvelles :
cette semaine, Kirk Douglas a fêté ses 100 ans.

Un acteur et producteur dont le rôle a été si important qu'il fait partie du patrimoine de l'humanité.
Il a tout joué, Ulysse, Vincent Van Gogh, Doc Hollyday, Spartacus,
les salauds arrivistes dans le Gouffre des chimères, les manipulateurs dans les Ensorcelés, les hommes de devoir dans les Sentiers de la gloire... 
Il a d'ailleurs dit tout le mal qu'il pensait de Stanley Kubrick dans sa biographie, le Fils du chiffonnier
Et il fait partie de ces producteurs hollywoodiens qui ont blackboulé la liste noire instaurée sous le maccarthisme afin de priver d'emploi les artistes soupçonnés de connivence avec le communisme.

Au théâtre, il a monté Vol au dessus d'un nid de coucou - puis produit l'adaptation cinématographique dans laquelle Jack Nicholson a repris le rôle qu'il avait créé sur les planches...

Et il n'a pas boudé le fantastique et la science-fiction : 
Ulysse (l'adaptation de l'Odyssée), 20 000 lieues sous les mers (le film qui réconcilia Disney et la famille Fleisher), Nimitz, retour vers l'enfer (réalisé sur le porte-avion éponyme), Fury (un film de Brian de Palma qui mixe scanners et le récit d'espionnage), Saturn 3 (un thriller spatial éclipsé par Alien),
Holocauste 2000 (une sous-Malédiction anti-nucléaire)...

Alors joyeux premier siècle, mister Douglas.