jeudi 25 mai 2017

Le médecin malgré nous.


Fort de son élection triomphale dans une configuration ultra-favorable ("à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire", Corneille), le Président Micron se dispose à appliquer son programme après avoir empoché sans vergogne les bulletins des nigauds qui pensaient que leurs voix compteraient encore au lendemain de la présidentielle.

Il a reçu fort courtoisement les "partenaires sociaux" (ainsi nommés parce que ça fait plus joli que "syndicats") mais ne renonce pas à son projet de réformer (comprendre "casser") le code du travail par ordonnances pour autant.

Pour l'instant, il fait bonne figure car il faut d'abord remporter les législatives.

En attendant, les sondages fleurissent qui annoncent que les Français sont contents de leur nouveau monarque... Qui n'a encore rien fait - si ce n'est proroger l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre en profitant de l'émotion suscitée par l'attentat de Manchester. 

"un grand nous fait assez de bien quand il ne nous fait pas de mal." (Beaumarchais.)