lundi 30 janvier 2017

Valls tragique à Solférino : un mort.

Donc, hier, on a eu le premier tour du référendum sur la loi travail.
Valls n'a même pas fait 49,3% des voix.
Le second en mai.

dimanche 29 janvier 2017

Miguel Ferrer

J'aimais bien Miguel Ferrer que j'avais découvert dans le Robocop de Paul Verhoeven qui nous annonçait la société pourrie, poisseuse et libérale dans laquelle nous évoluons. 
C'était un vrai passionné de comics auquel j'ai rendu hommage ici :
(J'ai d'ailleurs refait le dessin dont je n'étais pas satisfait.)

Dans une bande dessinée adaptant un scénario de J.-M. Lainé, je lui avais d'ailleurs attribué un petit rôle :


Elle a été publiée dans le fanzine Ionosphère (#5) en 2007.

samedi 28 janvier 2017

Une famille c'est Un papa et trois emplois ficitfs.

Ils sont forts à droite...
Ils arrivent à perdre l'élection avant qu'elle n'ait lieu.

Le nouveau slogan de la Manif pour tous ?



My Hurt is broken.

Disparition de John Hurt, un très grand acteur qui est entré dans l'histoire de la science-fiction pour avoir été la première victime du xénomorphe version crève-poitrine dans Alien de Ridley Scott (1979). Il fit une apparition clin d'œil dans la Folle histoire de l'espace de Mel Brooks le temps d'une scène qui parodiait cette mort d'anthologie. Mel Brooks, justement, avait produit le film de David Lynch où il incarnait Elephant Man. On l'a vu aussi dans 1984 de Michael Radford, qui adaptait le roman homonyme l'année éponyme, où il jouait Winston Smith, dans V for Vendetta des Wachowski, dans Indiana Jones IV, dans le Transperceneige, dans les adaptations de Hellboy à l'écran etc.
Sa carrière à la télévision fut, elle aussi, particulièrement riche.
Rappelons qu'il incarna la version future et négative du Doctor Who, le War Doctor qui voulait sacrifier Gallifrey pour éviter qu'elle tombât sous la coupe des Daleks.
Une catastrophe évitée de justesse par les treize incarnations du Docteur. 
Hélas, nous ne le reverrons plus dans le rôle.
Quoique...

Sale temps pour les cousins

Hasard de l'actualité, nous avons perdu ces deux dernières semaines deux excellents acteurs dont la renommée était cependant éclipsée par celle de leurs cousins. 



Le 19 janvier, Miguel Ferrer nous a quitté, emporté par un cancer de la gorge. 
Habitué du petit écran, on l'avait vu dans des séries comme NCIS ou les Hommes du C.A.T. dans les années 80 mais surtout dans la mémorable série Twin Peaks à laquelle David Lynch est en passe de donner une suite (et une conclusion ?) 25 ans après. Il y interprétait un légiste particulièrement imbuvable.
Au cinéma on retiendra son apparition dans Robocop de Paul Verhoeven où il incarnait un yuppie arriviste savoureusement ignoble qui mettait en place le projet de policier cyborg avant de se faire assassiner en pleine partie fine par un Kurtwood Smith déjanté. On l'a revu récemment dans Iron Man 3, dans le rôle d'un politicien corrompu - mais qui cède à l'IAM pour l'amour de sa petite fille handicapée.

Miguel Ferrer était un amoureux des comic books. On l'aperçoit d'ailleurs en photo en compagnie de Jack Kirby, Jerry Siegel, Bob Kane, et des acteurs Bill Mumy (Babylon 5) et Mark Hamill (Starwars). Avec Bill Mumy, il scénarisera Comet Man et The Dreamwalker pour Marvel. C'est en son honneur que le scénariste Peter David baptisera Miguel l'alias de Spider-Man 2099

Il était le cousin de George Clooney.

Mike Connors, le célèbre Mannix est mort hier.
L'acteur a connu une carrière très honorable au cinéma (il a joué notamment dans les Dix commandements) mais c'est à la télévision qu'il doit sa célébrité grâce à l'excellente série policière Mannix.
Tous ceux qui ont grandi dans les années 70 ont en tête le fameux générique en split-screen rythmé par la musique de Lazlo Shifrin (Mission Impossible, Bullit)...
Mannix était un chevalier moderne qui travaillait pour une agence privée de détectives - la série tentait un croisement entre le genre policier et l'espionnage high-tech. Par la suite, le héros opérait en free-lance, secondé par sa secrétaire Peggy, jouée par Gail Fisher, un des premiers seconds rôle noir à la télévision.
Série de bonne facture, Mannix a connu huit saisons de 1967 à 1975. Il sera même adapté en bande dessinée dans la revue Pif Gadget.

Mike Connors était le cousin de Charles Aznavour.  
(Le chanteur, pas celui de Gundam...)

jeudi 26 janvier 2017

Mais que faisoit le guet ?!?

"Oh, mon Fillon*, il s'est changé en une grosse boule de merdasse !"

(Les Visiteurs 2)



Ah là là... Pauvre François Fillon qui voulait se la jouer chevalier blanc et dont on apprend qu'il a peut-être salarié indûment sa moitié pendant des années avec de l'argent public... 
Quand on prétend que la fonction publique coûte trop cher à la collectivité, ça craint. 
Passons sur le fait qu'au regard de la morale, faire bénéficier les membres de sa familles d'emplois publics est douteux, la législation, tolère cette forme de népotisme. Il faut dire que ceux qui la pratiquent votent aussi les lois...
Par contre, il faut prouver que la personne qui a été salariée a réellement travaillé et là, le bât blesse.
Naturellement, ceux qui colportent ces bruits sont des calomniateurs, jaloux et malavisés (et peut-être bien de son propre camp, la Droite, comme les Atrides, est une grande famille...)
Gageons que lumière a été faite sur le plateau de TF1 dont la pugnacité des journalistes à l'endroit du pouvoir est proverbiale.

Quand on met "pugnacité" et "journaliste" dans la même phrase, c'est une antithèse ? 

* Oups ! C'est "mon fillot", pas "mon Fillon", je m'a gouré ! Au temps pour moi.

ça tache !

De la gestion des ressources humaines dans les grosses boites.

dimanche 22 janvier 2017

dimanche 15 janvier 2017

Engagez-vous, rengagez-vous dans l'Educ'Nat'


Paraît qu'il y a des gens qui quittent ce métier de planqués ?
Je vais faire mine de m'étonner.

samedi 7 janvier 2017

Le diable est dans les détails.

Quelques éléments grossis de la planche Commando Blitz "Holiday special issue" :

La "Tanière de l'Aigle", l'inexpugnable forteresse dans laquelle se terre le diabolique savant fou au service du Reich.
D'aucuns m'objecteront que les aigles ne vivent pas dans des tanières...
Mais, franchement, le "Nid du Loup", ç'aurait été ridicule !

 On notera le nuage en forme de crâne.

Le docteur Von Gluten apprend la destruction de Blockhaus et ça le rend colère.
Alors oui, il lit le dos du télégramme.
Astuce narrative pour que le lecteur lise aussi.
Et imaginez sa réaction s'il avait lu le télégramme du bon côté.

J'applique le principe de l'ellipse narrative, procédé cinématographique qui consiste à ne dévoiler que partiellement la menace en ne montrant d'abord que les effets avant de révéler la cause.

Après avoir mis du plomb dans la cervelle de son aide de camp, le Teuton flingueur écume de rage.
Le Commando Blitz ne s'est pas fait un ami.
Note, la prothèse mécanique est une référence à Rotwang le savant fou de Métropolis mais aussi à un méchant de la série les Robinsons de la Terre, parue dans Pif Gadget, Zorka.


Et ma punkette favorite qui adresse un clin d'œil complice au lecteur en lui souhaitant une bonne année...

Avec le Commando Blitz !

vendredi 6 janvier 2017

Bonne année avec le Commando Blitz !!!

Voici la planche finalisée et lettrée :

Et merci à mon ami Philippe qui a pris le temps de me la scanner comme il faut.

En prime, le storyboard où l'amateur le plus éveillé pourra noter quelques changements par rapport à la réalisation finale :


Ainsi s'achève ce 600e article !



jeudi 5 janvier 2017