mardi 5 juin 2018

Laisse aller, c'est un Valls...



Hé oui, Manu songe à s'exporter.
Comme il n'a plus le vent en poupe ici et qu'il n'envisage pas d'exercer un vrai métier (hé, il est bien placé pour savoir que depuis qu'il a cassé le code du travail, c'est dur de bosser en France), il lorgne sur une candidature à la mairie de Barcelone ("ouverture européenne", tout ça...), d'ailleurs, s'il y va, c'est parce "qu'on" lui a demandé - et ils n'ont pas fait des manifs aussi ?
Sacré Manu, encore plus blagueur que jean-François Copé...
#zaitchickblog