mercredi 20 avril 2011

L'Homme sans visage. La Nuit du Voleur de Cerveaux.

Produit en 1974, réalisé par Georges Franju sur un scénario de Jacques Champreux (le petit fils de Louis Feuillade), ce feuilleton raconte les méfaits d'un criminel émule de Fantômas.
Au départ, c'est d'ailleurs les aventures du célèbre criminel que les auteurs voulaient adapter à l'écran : une version "sérieuse", très éloignée de la version d'André Hunebelle avec Louis de Funès et Jean Marais. Mais les exigences des aillant droits de Souvestre et Allain se sont avérées si élevées que les auteurs ont été contraints d'inventer leur propre personnage.
Champreux prête son physique au diabolique personnage.

 © Terra films (Paris) et S.O.A.T. (Milan)
 Champreux sous la cagoule rouge de l'Homme Sans Visage.

1er épisode : La Nuit du Voleur de Cerveaux.
La découverte de cadavres trépanés au fond d'un canal émeut l'opinion publique. Le commissaire Sorbier (Gert Froebe) traque celui que la presse a baptisé "le voleur de cerveaux". Entretemps, sous le couvert d'une innocente officine de mercerie, la tenancière, une vieille dame appelée Mademoiselle Ermance, recrute des truands pour le compte d'un homme mystérieux qui contrôle la pègre parisienne. Véritable transformiste, Mademoiselle Ermance n'est que l'une de ses identités. Il a identifié le Voleur de Cerveaux : il s'agit d'un médecin dément, le docteur Dutreuil (Clément Harari) officiellement décédé en Amérique Latine, qui poursuit des recherches afin de transformer  des cobayes humains en zombie obéissants. L'Homme Sans Visage charge sa complice, "la Femme" (Gale Hunnicutt), de répondre à une petite annonce du docteur afin de le piéger et de l'enlever pour l'obliger à travailler pour lui. Cependant, la police est sur les trace du Voleur de Cerveaux. Un fragment de végétal relevé sur l'une des victimes provient d'une essence d'arbres très rares en région parisienne. Un hélicoptère de la police survole alors la banlieue afin de repérer une propriété avec l'un de ces arbres. La villa est repérée tandis que le docteur, l'Homme sans Visage et ses complices s'enfuient. Le criminel met à la disposition de Dutreuil un laboratoire afin qu'il achève ses travaux. Il lui fournira désormais le matériel et des cobayes, des travailleurs clandestins que ses hommes enlèveront.

 © Terra films (Paris) et S.O.A.T. (Milan)
 Le docteur Dutreuil (Clément Harari) et son mécène.

L'action se met en place. Certaines naïvetés du scénario peuvent faire sourire (la recherche d'arbres en hélicoptère ressemble à celles d'aiguilles dans une meule de foin) cependant il y a suffisamment d'éléments insolites (cadavres trépanés, organisation criminelle secrète, chef mystérieux, savant fou...) pour retenir l'attention des amateurs de récits policiers imprégnés de fantastique.

Gert Froebe est un acteur allemand surtout connu pour avoir incarné Goldfinger à l'écran dans le 3e James Bond officiel. Il a également joué dans Le Diabolique Docteur Mabuse de Fritz Lang, un autre génie du crime.(Mabuse, pas Fritz Lang !)
Jacques Champreux est le petit-fils de Louis Feuillade qui réalisa une adaptation muette de Fantômas et la première version de Judex. Il est également le scénariste de l'excellent feuilleton Les Compagnons de Baal, réalisé par Pierre Prévert.
Georges Franju est un réalisateur français à qui l'on doit quelques classiques du cinéma fantastique français comme Les Yeux sans Visage (avec Pierre Brasseur) ou Judex (2e version.)
Le Sacristain, un truand recruté par Mademoiselle Ermance, est incarné par Jean Saudray, un acteur au visage marquant habitué des seconds rôles à la télévision (Chéri Bibi) comme au cinéma (Les Malheurs d'Alfred.)

Jean Saudray dans Alexandre le Bienheureux, avec Ph. Noiret.