dimanche 3 avril 2016

Chassez le naturel...

Le 11 janvier 2015, on était tous Charlie, et on était tous Franck, Ahmed, Clarissa, police (moi compris...)
Et puis, de l'eau a coulé sous les ponts.
Et comme on a un gouvernement qui, à l'inverse de Midas, change en plomb tout ce qu'il touche, on retrouve des tensions sociales et la police dans ses missions de maintien de l'ordre... Avec ses bavures (un lycéen tabassé par-ci, des lycéens gazés par- là, un sénior aspergé au canon à eau ailleurs...)
Le naturel revient au galop en godasses cloutées. 

"Gardiens de la paix, gardiens de la paix, plutôt que de la garder, ils feraient mieux de nous la foutre." 
(Coluche)

Pas eu le temps de la faire en couleurs. Je bosse moi, monsieur. On verra plus tard.