mercredi 28 février 2018

La Bataille du rail...

Un grand pas pour le libéralisme.
Ne nous leurrons pas : le but premier de la Réforme de la SNCF, c'est de faire sauter un verrou en cassant un bastion syndical, en cassant le statut des agents de la fonction publique et en préparant la privatisation d'un service public historique (créé en 1937, sous le Front populaire).
Quant à la dette et l'inefficacité du service public, rappelons que Margareth Thatcher a commencé par rendre les services publics inopérants afin de faire accepter leur privatisation. L'objectif des libéraux n'est pas l'efficacité du service public, c'est sa privatisation et sa disparition.