dimanche 1 juillet 2018

Pour qui Ellison le glas ?

"REPOSE-TOI, ARLEQUIN" DIT MONSIEUR TIC-TAC.

 

L'écrivain de science-fiction Harlan Ellison est mort ce 28 juin. Nouvelliste prolifique, il a signé en 1965 une nouvelle primée deux fois (prix Hugo & Nébula), "Repens-toi Arlequin", dit Monsieur Tic-Tac, dans laquelle un rebelle seul parvient à dérégler une société entièrement contrôlée par Monsieur Tic-Tac, le Maître-Gardien du Temps -sûrement ma nouvelle de science-fiction préférée, j'en ai plusieurs fois fait la lecture publique. Elle fait partie des sources d'inspiration revendiquée par Alan Moore pour V pour Vendetta et fut adaptée en bande dessinée par Roy Thomas et le génial Alex Niño, adaptation qui déplut à Ellison.

Il redynamise la littérature de science-fiction en publiant l'anthologie Dangereuses Visions en 1967 avec des auteurs comme Aldiss, Ballard, Dick, Farmer, Silverberg...

Il a aussi été scénariste sur des séries comme Star Trek (notamment l'épisode City on the Edge of Forever, considéré comme l'un des meilleurs et dont le relaunch de Star Trek en 2009 par J.-J. Abrams est inspiré), Outer Limits (avec entre autres, The Soldier et Demon with a Glass Hand - là aussi, mon épisode favori - qui auraient inspiré Terminator), The Twilight Zone (appelée la Cinquième dimension chez nous) et consultant sur la série Babylone 5 (dans laquelle il fait un caméo en membre du Corps Psy).

Très protecteur de ses droits d'auteurs, il n'hésitait pas à faire des procès à ceux qui pillaient ses idées et son travail.

Il s'est éteint à l'âge de 81 ans dans son sommeil. Son amie, Christine Valada a annoncé son décès et a twitté l'une de ses formules : "Pour un bref instant, j'étais ici et, pour un bref instant, j'ai été important."

#zaitchickblog